LES FOUTEURS DE JOIE


BOY’S BAND ATYPIQUE A TENDANCE POETIQUE ET A FULGURANCES CATACLYSMIQUE

Les Fouteurs de Joie parcourent activement la France depuis cinq ans : plus de 400 représentations – 80000 spectateurs -160000 yeux écarquillés !!!

La joie (nom féminin) : émotion ou sentiment de satisfaction spirituelle, plus ou moins durable, qui emplit la totalité de la conscience. Elle se rapproche de ce qui forme le bonheur. Elle se distingue des satisfactions liées au corps, qui n’affectent qu’une partie de la conscience. La joie est un sentiment complexe, on peut pleurer de joie…

L’humanité des Fouteurs de Joie dépasse le strict cadre de leurs chansons. Ce qu’ils trimballent avec eux, c’est d’abord quinze ans d’amitié et de connivence. Ensemble, ils composent, ensemble ils chantent, bref, ils changent le monde.

C’est au théâtre d’abord que tout commence, au sein d’une compagnie itinérante qui organise dès 1997 des tournées à chevaux et charrettes. Pour Nicolas, Alexandre, Christophe, Laurent et Tom, le groupe c’est d’abord un point de repère, un rendez-vous. Ils jouent quand ils ont le temps, aux terrasses, dans les festivals ou dans les bars enfumés. Ces premières années d’existence sont le ciment du groupe. « C’est là qu’on a dépassé tous les problèmes d’égo et d’orientation artistique. C’est là qu’on a appris à être heureux ensemble, sur le plateau comme sur la route ».

Les « Fouteurs » (comme ils disent en privé) sont pluriels : «Notre spectacle c’est un mélange, de franche déconnade, de tendresse et de de poésie… Il y aussi des imitations d’animaux, de la danse contemporaine, des masques, une robe du soir, c’est de la chanson spectaculaire !!! Difficile de se faire une idée du groupe sans avoir vu le spectacle en entier.».

Si les Fouteurs de Joie viennent de faire 400 concerts en 5 ans, c’est qu’ils sont volontairement « sorti » du traditionnel mode de fonctionnement de la musique actuelle. Ils font confiance à leur spectacle sans se caler sur la promotion d’un album. Le groupe se gère telle une compagnie de théâtre. « Pour nous, le disque, la promo qui va avec, c’est presque accessoire. Le plus important, c’est la vie qui émane de la scène. En 2009, notre tourneur nous demandait un nouvel album et un nouveau spectacle. Au même moment, nous estimions que notre show avait tout juste atteint le niveau requis. On est parti et on a finalement fait une centaine de dates avec ce même spectacle ! »

En dix ans, on a pu croiser ce Boy’s band poético-burlesque sur des festivals tels que « le Festi’Val de Marne », « les Effervessonnes », « La Fête de l’Huma », « Chantons sous les Pins », « L’Air du temps » à Lignières, « Les Bambous libres » sur l’île de la réunion. À Paris, ils se sont produits au Lavoir Moderne, au Bataclan, à la Boule Noire, au théâtre Mouffetard, au Théâtre 13, au Cabaret Sauvage, au Grand Point Virgule. En province, sur les scènes nationales de Blois, Douai, Calais, Aubusson, dans les théâtre de Cahors, Compiègne, à la comédie de Picardie…

Les concerts du groupe sont donnés en quasi-acoustique. Seul le son du plateau est renforcé. Pas de câble, pas d’ampli, très peu de micros. Cette option crée une intimité très forte avec le public. Ce choix est aussi d’ordre esthétique puisque la scène est complètement « dépouillée » du matériel de sonorisation classique. Cinq interprètes et une douzaine d’instruments voyagent librement durant une heure et vingt minutes.

La Belle Vie, le nouveau spectacle des Fouteurs de Joie est créé en Mai 2012 à la scène nationale de Douai. Quelques 70 dates plus tard, voici le quintette poético-burlesque des Fouteurs de Joie en tournée partout en France. La scène doit être solide et bien arrimée car les Fouteurs de Joie peuvent renverser les montagnes !

« We are not The Rolling stones / We are not Metallica / We are not Mylène Farmer
We are not Django / We are not Jean-Pierre Marielle / We are not Che Guevara
We are not Dalida / We are LES FOUTEURS DE JOIE… »

LES FOUTEURS

cristobal

Christophe Dorémus

Contrebasse, guitare, scie musicale, chœur

Il se forme à la contrebasse au sein de diverses formations de chanson française. Il participe également, en tant que musicien, à des pièces de théâtre : Médecin malgré lui, La Nuit des Rois… Aujourd’hui, il se consacre à divers styles musicaux tels que le tango (Amapola quartet), où même la pop (Garner), et bien sûr, aux Fouteurs de Joie.

nico

Nicolas Ducron

Accordéon, clarinette, saxophone, ukulélé, chant

Il commence la musique à Boulogne-sur-mer, dans un groupe de rock, avant de s’exiler à Paris pour suivre une formation de comédien à l’école de « la Rue Blanche ».
Nicolas tourne dans quelques films, met en scène, joue et écrit pour le théâtre. Il écrit et compose des chansons pour les fouteurs de joie et pour lui-même (dans son projet solo)
www.hyperboleatroispoils.com

alexandre

Alexandre Léauthaud

Accordéon, choeur

Diplômé du Conservatoire National de Marseille (accordéon), du C.I.M. (arrangement et orchestration) et de la Schola Cantorum (harmonie et accordéon), il se consacre pleinement à l’accompagnement musical (Fabien Martin, Tom Poisson, Francis Cabrel, Hugues Auffray…) et bien sûr aux Fouteurs de Joie.

madiot

Laurent Madiot

Guitare, ukulélé, tuba, chant

Après des années de théâtre en tant que comédien et chanteur, il s’adonne aujourd’hui pleinement à la chanson tant au sein des Fouteurs de joie que sous son nom. Du coup, les galas s’enchaînent, le showbizz se l’arrache, mais Laurent garde la tête froide. Il serait selon les dires journalistiques, une sorte de croisement entre un Jacques Dutronc souriant et un Bourvil rock n’ roll !
www.laurentmadiot.com

poisson

Tom Poisson

Guitare, banjo, chant

Tom Poisson emprunte la guitare de son grand frère à 17 ans, pour ne plus jamais lui rendre. Il fait ses armes au sein d’une formation aux intonations acid-jazz et easy listening. Parallèlement il parcourt la France « à chevaux et charrettes » en tant que comédien. Plus tard, Tom s’affirme au travers de ses quatre premiers albums, que les critiques accueilleront favorablement. En 2013, ils sort une fable musicale illustrée intitulée L’homme qui rêvait d’être une girafe » (Harmonia Mundi)

CLIPS


Amputez-moi d’une fleur
Les Fouteurs de Joie en concert